La ville de Lorient, dans le cadre de son plan climat voté en 2012, a décidé de mener des actions permettant d’impliquer les citoyens dans la construction des politiques énergétiques.

Pour pallier la baisse des tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque, la ville de Lorient a mis en œuvre des installations prototypes, fonctionnant en autoconsommation (l’électricité produite est directement consommée par le bâtiment) sur deux écoles en 2014 et 2015, et s’est aperçue de la rentabilité du modèle.

Un premier projet « citoyen » a été mené avec le Fablab du pays de Lorient, qui a conçu un prototype open source permettant, à l’aide d’un Raspberry Pi (nano ordinateur programmable équipé de logiciels libres), de mesurer en temps réel la consommation d’énergie d’un bâtiment et sa production photovoltaïque.

L’implication des citoyens – usagers ou non des bâtiments – était le prochain pas. Pendant deux ans, un travail, réalisé grâce à la mise en place de la Boucle Energétique Locale, lieu de rencontre des acteurs de la transition énergétique animé par l’agence locale de l’énergie ALOEN, a permis d’imaginer un modèle économique d’implication citoyenne dans la fourniture en électricité des bâtiments communaux.

L’idée qui a émergé de nombreuses rencontres avec les acteurs territoriaux de la transition énergétique était la suivante : et si des citoyens achetaient des panneaux solaires photovoltaïques, et les mettaient à disposition de la Ville par un contrat de location ? Les citoyens seraient impliqués dans la construction d’une politique énergétique permettant le développement des énergies renouvelables.

Un appel d’offre a finalement été lancé en février 2016. Il consistait en :
1/ la location de panneaux solaires photovoltaïques
2/ la réalisation, le temps du marché (15ans), d’animations annuelles permettant aux citoyens impliqués dans la structure de location de panneaux, de sensibiliser les usagers des bâtiments et les lorientais aux énergies renouvelables et à l’autoconsommation.

Un premier lot de 45kWc (300m²) vient d’être attribué à la société « citoyenne » Oncimé. Le prix prévisionnel de l’électricité, garanti sur 15 ans, est de l’ordre de 0.17 à 0.18 €/kWh, animations pédagogiques incluses, ce qui permettra de réaliser sur les 15 ans à venir une économie financière estimée à 10 000€ par rapport à l’évolution tendancielle des prix de l’électricité (+4% par an observés sur les 10 dernières années en moyenne).

Le coût de l’opération :
– investissement par la ville de Lorient : 50 000 € TTC
– location des panneaux solaires : bail de 9 000 € TTC

La ville compte engager une seconde tranche, permettant de concourir à l’objectif fixé en 2015 par les élus, qui consiste à doubler en 5 ans la surface de panneaux solaires installés sur les bâtiments municipaux !

Grâce à ce partenariat innovant entre citoyens et mairie, la Ville de Lorient peut déployer deux fois plus de panneaux solaires que ce qui aurait été envisageable dans le cadre de financements classiques. Les citoyens deviennent, en quelque sorte, un fournisseur d’électricité à la ville.